CFTC-FAE

Fédération des agents de l'Etat

La CFTC, née en 1919, est un syndicat de construction sociale depuis plus de 100 ans. Figure historique du syndicalisme français, elle perpétue les valeurs sociales chrétiennes qui fondèrent notre pays et notre civilisation européenne, avec en particulier la dignité de la Personne humaine au cœur de son travail et la défense du Bien commun…

T@mT@m/CFTC.FAE


Fédération CFTC des agents de l’Etat

263 Boulevard Voltaire – RDC – 75011 Paris

Téléphone : 09 54 49 00 80

N°516 - 26 novembre 2019

LE CENTENAIRE DE LA CFTC

La CFTC fête en ce mois de novembre 2019, sa centième année d’existence. C’est l’occasion de revisiter l’histoire de notre syndicat né en 1919.

Naissance

Le 1er novembre 1919 Jules Zirnheld, issu d’une famille ouvrière, et ayant connu la misère, crée une nouvelle confédération syndicale s’appuyant non sur le marxisme et la lutte des classes mais sur la vision développée en 1891 par le pape Léon XIII dans l’encyclique Rerumnovarum (« Des choses nouvelles »)

Ce nouveau syndicat, le deuxième en France après la CGT, s’appuie sur la morale sociale chrétienne.

Son logiciel : La morale sociale chrétienne

Relisons simplement l’article 1 des statuts de la CFTC : « La Confédération se réclame et s'inspire, dans son action, des principes de la morale sociale chrétienne. Les positions qu'elle prend devant les problèmes de l'organisation économique et sociale, avec le souci de la prospérité de la nation, sont dictés par la préoccupation de préparer le triomphe d'un idéal de paix en faisant prévaloir l'esprit de la fraternité et les exigences de la justice.

Elle estime que l'Homme est l'élément essentiel de la production, dont il est à la fois la cause et le but. Il importe donc que les conditions mêmes de la production permettent le développement normal de la personnalité humaine par la juste satisfaction de ses besoins matériels, intellectuels et moraux, dans l'ordre individuel, familial et social.

Elle constate que les conditions actuelles de la production ne permettent pas d'atteindre ce but, et elle estime nécessaire de transformer ces conditions de manière à assurer un meilleur emploi des forces productrices et une répartition plus équitable des fruits de la production… Elle entend accomplir ces transformations non par ledéveloppement systématique des antagonismes de classes, mais par une organisation économique conçue de telle manière que la dignité et l'indépendance des travailleurs et de leurs groupements y soient intégralement respectés.

Elle estime que pour le bon ordre de la vie publique, les organisations syndicales doivent distinguer leurs responsabilités de celles des groupements politiques, et elle entend garder à son action une entière indépendance à l'égard de l'Etat, des Gouvernements et des partis.

Elle assume la responsabilité de cette action, qu'elle détermine indépendamment de tout groupement extérieur, politique ou religieux. Que signifie cette inspiration pour vous ? - La conscience d’une fraternité universelle entre les Hommes, notre épanouissement personnel dépend de la capacité de chacun à favoriser l’épanouissement desautres. - Une exigence de justice pour tous et en particulier pour les plus fragiles. - Le choix de la fraternité. - Une priorité : les plus faibles et les plus démunis.

3 principes d’actions :

  • -  le respect de la dignité de chaque personne : Cette dignité est intrinsèque, elle ne relève pas de l’âge, de l’intelligence, de la fortune, du physique ou de la sensibilité

  • -  le service du bien commun : Il faut favoriser l’épanouissement de chaque homme et de chaque groupe, reconnaître les droits de tous aux biens du monde, opter pour le développement durable

  • -  la subsidiarité : Il faut donner leur pleine liberté d’action aux personnes et aux communautés de base ou corps intermédiaires (famille, entreprise, associations, collectivités territoriales…) sans mettre en cause la solidarité. - Elle éclaire la mise en œuvre de valeurs fondamentales pour un monde plus juste et plus humain : la solidarité, la liberté, la responsabilité, la justice sociale, la participation démocratique, l’exigence d’un développement durable. - Elle favorise des comportements positifs : se dévouer, être constructif, être soucieux de vérité, oser faire confiance, être ouvert et rassembler

L’action : Résistance et Conseil National de la Résistance Sous la seconde guerre mondiale, la CFTC a participé à la Résistance à l’occupant et plusieurs de ses militants ont perdu la vie ou furent emprisonnés ou déportés

CET ESPRIT DE RESISTANCE DOIT ECLAIRER LA CFTC CONTEMPORAINE !

La CFTC a participé avec Gaston Teissier au Conseil National de la Résistance, qui a posé les bases de notre système social actuel.

Le premier président du CNR était Jean Moulin délégué du général De Gaulle

1964 LA CFTC maintenue

En 1964, une partie de la CFTC crée la CFDT.

Une partie seulement car des milliers de militants dont Pierre Dachau délégué CFTC de la Police, maintiennent la CFTC.

La CFTC Représentative

Dans les années 2000 (2008 dans le privé, 2010 dans le public) des critères quantitatifs de représentativité ont été inclus dans la législation. Le but étant de faire disparaitre les petites organisations et de favoriser CGT et CFDT

La CFTC a maintenu sa représentativité dans le privé (avec 10% des suffrages et dans le public en conservant un siège au Conseil commun de la fonction publique).

Mais la représentativité est un moyen mais pas une fin en soi.

Et lorsque les acquis sociaux du CNR sont battus en brèche LA CFTC REFORMISTE DOIT ETRE COMBATIVE !

Une CFTC plus unie avec son secteur public, des dirigeants voyant loin et traçant des perspectives claires pour le deuxième centenaire de notre CFTC.

CFTC-FAE
Tam Tam n°516Retour